Artisanat

En raison de la disponibilité des matières premières ( laine , argile ….) au sein de
la région les arts traditionnels d’ Oum El Bouaghi se distinguent par la diversité
de ses produits ,et la richesse de leurs formes et de leurs couleurs .
Parmi ces activités il faut citer :

Le tapis d’ Oum El Bouaghi est connu sous le nom du tapis des HRAKTA que les familles , les associations
et les centres des métiers traditionnels essayent de conserver .
Ce tapis se distingue par sa longue tradition , car lié au nom de la région depuis de nombreuses années
.
Il est embelli par des formes et des couleurs diverses qui symbolisent des notions et des valeurs existantes
.
Les différentes catégories de tapis connus dans la région :
– Le tapis FARKH qui se compose de symboles locaux et des dessins
d’ oiseaux . Il est considéré comme le tapis le plus ancien de la région .
Se distingue par les couleurs du rouge , du jaune et du vert .
– Le tapis du Mihrab .
Il comporte des effigies de guerre ou de batailles et des formes de cavaliers .
Se distingue par les couleurs du rouge , du vert et du noir .
En plus du tapis dit Hanbel, les couvertures, les fauteuils et les oreillers en laines
L’art des bijoux d’argent, qui prend son originalité des Aurès est célèbre à Oum El Bouagui. Cet art s’ est développé
d’une manière considérable auprès des artisans de la région parce qu’il a toujours constitué un moyen de valorisation et d’embellissement de la femme Chaoui .
Celle-ci porte , en toutes occasions et dans sa vie quotidienne , les plus belles sculptures et ornements aux formes
variées .
De ces bijoux , on peut citer :
-El Djbine,( bijou placé sur le front)
-El Khakhal(bijou porté au pied)
-El Khalala
-Les bracelets
-El Belta
-Le collier
-Les bagues
L’habit traditionnel d’Oum El Bouaghi est un habit Chaoui Aurassi .
Il se distingue par ses couleurs foncées : noire, rouge et marron .
Il reflète les traditions et les habitudes de toutes les composantes de la région .
L’habit traditionnel féminin est connu par « El Melehfa Chaouia » . Celle-ci est noire aux contours embellis à l’aide de trois couleurs qui sont le rouge, le jaune et le vert.
Sur la tête, la femme porte un foulard dénommé Tarnast. Autour de sa taille est entouré d’un cordon de laine aux couleurs riches et diversifiées .
Comme elle porte également un kamis intérieur avec des manches larges de couleur blanche ou noire. La femme chaoui se pare aussi de Skhabe et de divers bijoux d’argent.
Le tatouage , quant à lui , s’ impose impérativement à la femme chaouie , car considéré comme une empreinte
essentielle de la personnalité féminine locale .

Les hommes portent la gandoura blanche, le pantalon El Haouki , le gilet , le kamis de couleur blanche et jaune clair . Un burnous de laine de haute qualité , tissé d’une manière traditionnelle couvre tout le corps .